Aller au contenu principal

Grand koudou

Tragelaphus strepsiceros

Répartition dans le monde

grand koudou map

Galerie photos

Statut de conservation

LC : Préoccupation mineure

Description

Mammifère

Fiche information

10 à 15 ans
1,30 à 1,50 m au garrot
Entre 120 à 315 kg
Hardes : groupes de femelles avec jeunes et mâles solitaires ou en petits groupes de célibataires
Herbivore
Régions boisées et montagneuses
Février-Mars
Entre 1 et 3 ans
Environ 8 mois

Particularité

Caractéristiques morphologiques

Le Grand Koudou est une très grande antilope aux cornes spiralées présentes uniquement chez le mâle. Les cornes peuvent d'ailleurs atteindre jusqu'à 1.8 mètre. Son corps bleu gris est strié de bandes verticales de couleur blanche. Les mâles se différencient des femelles par une frange de poils partant du cou jusqu'au poitrail. Son poids oscille entre 120 à 315 kg. En terrain accidenté et boisé, ses sabots lui donnent une grande aisance. Agile malgré sa corpulence, il peut franchir des obstacles de plus de 2 mètres. A l'inverse sur terrain plat, sa course est lente, ce qui en fait une proie facile. Les principaux prédateurs de ces animaux sont les lycaons, les lions et parfois les hyènes. Les cornes des grands koudous servent à se défendre contre les prédateurs mais aussi à combattre d'autres mâles au moment de la reproduction.

Répartition géographique

On rencontre cette espèce dans le sud et l’est de l’Afrique.

Habitat

On trouve le grand koudou dans les régions boisées et montagneuses de l'Afrique.

Régime alimentaire

Le grand koudou est dit folivore car il se nourrit essentiellement de feuilles. C’est un ruminant, ce qui veut dire que sa digestion se fait en deux temps. Des bactéries vont aider à la digestion en agissant dans l'estomac. Les aliments mâchés, avalés et prédigérés sont régurgités dans sa bouche, ils sont ensuite remâchés et avalés une seconde fois. Cela lui permet de tirer un maximum d’énergie de ses aliments. Leur régime alimentaire doit donc être strictement végétarien.

Structure sociale

Les femelles forment des hardes stables de 2 ou 3 femelles et leurs petits. Ces petites hardes peuvent se rejoindre de temps en temps et forment un troupeau d’une trentaine d’individus. Les mâles vivent en petits groupes, séparés des femelles en dehors des périodes de reproduction. A Thoiry, nous suivons les recommandations données par le coordinateur de l’ESB ( European StudBook). Notre groupe est composé uniquement de jeunes mâles venant des autres parcs européens. Ils peuvent ainsi être envoyés dans un autre parc zoologique pour se reproduire. Thoiry représente un réservoir de jeunes mâles disponibles pour l’avenir.

Reproduction

La gestation chez la femelle grand koudou dure entre 215 et 245 jours ce qui correspond à environ 8 mois. A terme, un seul petit verra le jour. Le jeune grand koudou reste une dizaine de jours, à l’abri des regards, caché dans la végétation. Généralement, les femelles ont un petit tous les ans. On dit qu’il est nidicole c'est-à-dire qu’il reste au nid. C’est la mère qui viendra à lui plusieurs fois par jour pour lui donner la tétée. Au bout de 10 jours, le jeune ne se contente plus du lait de sa mère et commence à manger des feuilles. Il va alors sortir de sa cachette pour suivre sa mère et le reste du groupe. La maturité sexuelle sera atteinte entre 1 et 3 ans.

Protection de l'espèce

Selon l'UICN, sa population est estimée à 482 000 individus dont 15 % en zones protégées et 61 % sur des terres privées. Elle est en progression dans ces territoires, mais en décroissance partout ailleurs. Le grand koudou est une espèce très prisée pour la chasse sportive en Afrique c’est pourquoi la majorité des effectifs de l’espèce se trouve dans des réserves privées. Dans le nord de son aire de répartition, l'espèce est en situation précaire et devra sa survie à la mise en place de mesures de protection et de gestion adaptées.

Le saviez-vous ?
Lors de combats entre mâles pour obtenir les femelles, il arrive souvent que leurs cornes restent emmêlées et ils meurent, ne pouvant ni boire, ni se nourrir. On retrouve alors dans la nature leurs squelettes enlacés.

Rezoo sociaux

Thoiry ZooSafari

Thoiry ZooSafari

Thoiry ZooSafari mer 05/08/2020 - 16:09

Concert Barry Morre & Yannick Noah au ZooSafari de Thoiry - Juin 2021

5EXfzVnHBf8
Thoiry ZooSafari jeu 04/06/2020 - 16:16

Sauvetage d'un ourson au ZooSafari de Thoiry

lVpaDcgkTcQ
Thoiry ZooSafari ven 29/05/2020 - 17:26

Live #14 Retour sur l'ile des lémuriens - QUIZZ

x1H7uPLTsR4