Aller au contenu principal

Phacochère

Phacochoerus africanus

Répartition dans le monde

map phacochère

Galerie photos

Statut de conservation

Cette espèce participe au programme d’élevage Européen.

LC : Préoccupation mineure

Description

Mammifère

Le phacochère appartient à l’ordre des Artiodactyles, qui regroupe les ongulés possédant généralement un nombre pair de doigts. En effet, le premier doigt est toujours absent. Le deuxième et, chez certaines espèces, le cinquième doigt (doigts latéraux) peuvent être réduits ou absents. Ces animaux prennent appui sur le sol par leurs 3e et 4e doigts.

Cet ordre renferme plusieurs familles : Bovidés (vaches, antilopes, chèvres), Camélidés (chameaux, lamas...), Cervidés (cerfs, orignaux, élans), Girafidés (girafe et okapi), Hippopotamidés...

Le phacochère fait partie de la famille des Suidés dans laquelle on retrouve également les cochons et les sangliers. Deux espèces sont actuellement reconnues :

   - Phacochoerus africanus : le phacochère commun
  - Phacochoerus aethiopicus : le phacochère du désert dont la sous-espèce P. a. aethiopicus initialement présente en Afrique du sud est éteinte depuis 1865. La sous-espèce P. a. delamerei quant à elle vit encore dans les régions de la corne de l’Afrique (ouest de la Somalie, sud-est de l’Ethiopie, est et centre du Kenya).

La classification des sous-espèces est encore sujette à discussions mais certains distinguent 4 sous-espèces de phacochères communs :

- Phacochoerus africanus africanus : du Sahel au centre de l’Ethiopie ;
- Phacochoerus africanus aeliani : dans le nord de l’Ethiopie et à Djibouti ;
- Phacochoerus africanus massaicus : en Afrique centrale et Afrique de l’est ;
- Phacochoerus africanus sundevallii : dans le nord de l’Afrique du sud.

Fiche information

Entre 20 et 30 ans
30 à 80 kg (femelles) / 40 à 100 kg (mâles)
Les mâles sont solitaires ou en petits groupes de célibataires, les femelles vivent en groupes avec leurs petits
omnivore, avec une grosse tendance végétarienne
Savanes sèches et humides, régions semi-désertiques
Entre 2 et 7 petits dans un nid de végétaux (un terrier récupéré ou creusé naturellement), ils y resteront plusieurs semaines.
18 - 20 mois
6 mois

Particularité

Caractéristiques morphologiques

- Longueur tête et corps : 0,9 à 1,5 m.
- Hauteur au garrot : 63 à 85 cm.
- Poids : 50 à 150 kg. Les femelles pèsent 15 à 20% de moins que les mâles.

- Le pelage du phacochère n’est pas dense et sa couleur est grisbrun.

- La queue est longue, ornée d’un toupet de poils à son extrémité.

- Une crinière de poils longs descend jusqu’au milieu du dos.

- L’espèce possède des excroissances cartilagineuses sur la face. Elles sont au nombre de 3 paires. Les excroissances suborbitales peuvent mesurer jusqu’à 15 cm chez le mâle.

- Les défenses du mâle sont plus longues que celles de la femelle : 25 à 63 cm chez les mâles contre 15 à 25 cm chez les femelles.

Essentiellement diurnes, ils se réfugient dans des terriers pour dormir la nuit. Ils ont une mauvaise vue mais une bonne ouïe et un bon odorat. Lorsqu’ils sont inquiétés, ils se sauvent en courant avec la queue dressée.

Répartition géographique

Le phacochère est largement répandu en Afrique sub-saharienne avec des populations dispersées allant de l’Afrique de l’ouest à l’Ethiopie et au nord de l’Afrique du sud.

Depuis les années 80, l’expansion de la zone sahélienne a entraîné une réduction de sa répartition dans la partie nord, avec sa probable extinction au Niger.

Habitat

L’espèce fréquente des milieux ouverts : savanes sèches et humides et régions semi-désertiques notamment.

En Ethiopie on la rencontre à des altitudes allant jusqu’à 3500 m. Lorsque les températures sont très élevées, ces animaux ont besoin de zones boueuses qu’ils utilisent comme bauges.

Régime alimentaire

Les phacochères sont des animaux herbivores se nourrissant aussi de racines, de baies, d’écorces et occasionnellement de charognes.

Ils utilisent leur groin et leurs défenses pour fouiller le sol et déterrer des rhizomes et des bulbes. Ces derniers sont également une source d’eau lors de périodes de sécheresse importante.

Pour brouter les herbes rases, ils adoptent une posture caractéristique avec les antérieurs repliés.

Structure sociale

On distingue trois types d’unités sociales chez le phacochère : des mâles adultes solitaires, des groupes de jeunes mâles et des groupes de 4 à 16 femelles avec leurs jeunes.

L’espèce n’est pas territoriale et plusieurs groupes peuvent cohabiter dans une même zone, partageant les terriers et les ressources alimentaires.

Les phacochères sont peu agressifs et ne se servent de leurs défenses qu’en cas de menace importante. Lors de rencontres amicales, ils frottent leurs glandes pré-orbitales les unes contre les autres.

Reproduction

- Durée de gestation : 150 à 175 jours.
- Taille de la portée : 1 à 8 jeunes (moyenne 3).
- Poids à la naissance : 660 g en moyenne.
- Sevrage : 3 semaines.
- Maturité sexuelle : 18 à 20 mois.

Cette espèce se reproduit de façon saisonnière, les accouplements ayant majoritairement lieu 4 à 5 mois après la saison des pluies et les mises bas étant plutôt concentrées à la saison sèche.

Mâles et femelles se reproduisent chacun avec plusieurs partenaires. Lorsqu’un mâle adulte recherche une femelle pour se reproduire, il rejoint temporairement un groupe de femelles. Les femelles en oestrus se signalent au mâle par leur posture et leurs jets d’urine.

Les mâles reproducteurs n’ont pas de territoire mais ils peuvent entrer en compétition pour des femelles. Ils se font alors front, entrechoquant leurs défenses, mais les excroissances qu’ils portent sur la tête les protègent des blessures graves.

Les femelles s’isolent pour mettre bas dans un terrier. Tout comme les petits porcelets domestiques, pendant les premiers jours de leur vie, les très jeunes phacochères sont incapables de réguler leur température interne. Ils passent 6 à 7 semaines dans le terrier avant de suivre leur mère à l’extérieur.

Les jeunes mâles quittent leur mère vers l’âge de 15 mois. Les femelles partent plus tard ou restent dans le même groupe toute leur vie.

La longévité maximale d’un phacochère est de l’ordre de 15 à 18 ans dans la nature et 20 ans en captivité. Il détient le record de longévité chez les Suidés.

Protection de l'espèce

Les jeunes phacochères paient un lourd tribut à la prédation et aux variations extrêmes de températures : plus de 50% meurent dans leur première année.

Les causes de mortalité chez les adultes sont la prédation, la chasse et les maladies.

Les principaux prédateurs du phacochère sont le lion et le léopard. Les oiseaux piqueboeufs sont de précieuses alarmes pour leur indiquer la présence d’un prédateur aux alentours.

Les phacochères sont chassés pour leur viande consommée localement dans les villages mais aussi commercialisée dans les villes. Ils constituent un gibier facile et ont un taux annuel d’accroissement de la population de 39%, ce qui en fait une espèce très appréciée dans les ranchs pour la chasse « sportive ». Ils sont également tués pour leurs défenses.

Ces animaux sont considérés comme nuisibles pour les cultures. Les éleveurs les voient également comme des compétiteurs pour les herbivores domestiques.

Actuellement l’espèce n’est pas protégée, mais de nombreuses populations sont localement en déclin à cause d’une surexploitation pour la chasse. Des modifications climatiques importantes ainsi qu’une chasse à outrance peuvent conduire à son extinction dans certaines régions.

L’espèce est classée dans la catégorie «Préoccupation mineure » de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Toutefois, il serait souhaitable d’entreprendre des recherches sur la sous-espèce menacée Phacochoerus africanus aeliani.

Le saviez-vous ?
Les phacochères n’ont pas de graisse sous-cutanée ce qui les rend très sensibles aux températures extrêmes.

Rezoo sociaux

Thoiry ZooSafari

Thoiry ZooSafari

Thoiry ZooSafari mer 05/08/2020 - 16:09

Concert Barry Morre & Yannick Noah au ZooSafari de Thoiry - Juin 2021

5EXfzVnHBf8
Thoiry ZooSafari jeu 04/06/2020 - 16:16

Sauvetage d'un ourson au ZooSafari de Thoiry

lVpaDcgkTcQ
Thoiry ZooSafari ven 29/05/2020 - 17:26

Live #14 Retour sur l'ile des lémuriens - QUIZZ

x1H7uPLTsR4