Les gestes écolos

Les gestes écolos

Les gestes écologiques sont des actions du quotidien dans le but de protéger notre planète. Ces petits gestes sont très simples à effectuer, et ils ont un impact considérable s’ils sont pratiqués par le plus grand nombre.

Déchets dangereux

Les déchets dangereux sont présents partout, même dans nos maisons. Ils se trouvent sous la forme de peintures et solvants, de piles, de produits de nettoyage, de lampes et ampoules, ou encore de produits de jardinage. Ces produits sont toxiques et, jetés dans la poubelle ménagère ou dans la nature, peuvent causer des dommages à l'environnement, en le polluant, et à la santé.
On reconnaît ces produits grâce aux pictogrammes présents sur leur emballage comme par exemple les pictogrammes correspondant aux produits inflammables, nocifs, dangereux pour l'environnement ou encore aux acides. Il faut penser à déposer ces déchets à la déchetterie afin de limiter le risque qu'ils représentent.

Au parc zoologique de Thoiry, nous avons mis à disposition des employés des bennes de déchets dangereux qui, une fois collectés, sont transportés à la déchetterie afin qu'ils soient traités, incinérés ou recyclés.

Il n'est pas bon d'utiliser ce genre de produits, non seulement parce qu'ils deviennent des déchets nocifs mais aussi parce que leur utilisation peut être dangereuse.
C'est pourquoi nous essayons de limiter leur utilisation en les remplaçant par des produits peu ou pas nocifs et donc non-dangereux pour la nature et pour notre santé.

Economiser l'eau

L'eau est une denrée de plus en plus rare. Pourtant nos consommations ne font qu'accroitre. Il est donc nécessaire de les réduire afin de préserver les ressources d'eau potable.

Au parc zoologique de Thoiry nous faisons des gestes simples qui permettent de réduire notre utilisation en eau.

Par exemple, toutes nos chasses d'eau sont à double débit ce qui nous permet de faire une économie d'eau de 45 à 60% par rapport à une chasse d'eau classique. Nous avons également installé des boutons poussoirs sur les robinets accessibles au public et nous économisons ainsi 60 à 70% d'eau par rapport à un système traditionnel.

Des actions ont également été mises en place dans le cadre de l'activité de jardinage. L'arrosage des plantations se fait par des tuyaux poreux qui permettent d'utiliser moins d'eau qu'avec un arrosage classique. On utilise aussi des rétenteurs d'eau qui permettent de limiter les arrosages car ils ont pour fonction de garder l'eau pour le redistribuer aux plantes.
Afin de ne pas laisser l'eau s'évaporer, nous disposons du paillis autour des plantations qui protège également du gel. Lorsque l'arrosage ne peut se faire grâce aux tuyaux poreux, nous utilisons des tuyaux équipés de pistolets brise-jet qui permettent de contrôler le débit de l'eau.
Enfin, pour éviter toute fuite causée par les basses températures, nous avons installé un système écologique de protection des tuyaux contre le gel.

Vous pouvez vous aussi pratiquer toutes ces astuces à la maison et en appliquer d'autres relatives aux économies d'eau dans la cuisine ou dans la salle de bains. 

Eco-construction 

Les principes de développement durable doivent être mis en œuvre dès la construction des bâtiments. C'est ce que l'on appelle l'éco-construction. Le parc zoologique de Thoiry dispose de deux bâtiments durables. La ferme du monde a été construite dans le but de respecter l'environnement dans sa construction. Elle est composée de parpaings de bois pour les murs et de tuiles de bois pour le toit offrant ainsi une bonne isolation au bâtiment. Grâce à ces matériaux, il n'est pas nécessaire de chauffer la maison en hiver, ce qui permet de faire des économies d'énergie. Ces économies sont renforcées par la mise en place d'un éclairage basse consommation avec minuteurs.

L'arche des petites bêtes est également une éco-construction. Elle a été bâtie avec des matériaux locaux. La terre de la toiture a permis d'utiliser peu de transport, le bois de la charpente a l'avantage d'avoir un faible coût énergétique à la production et le béton de chanvre des murs est en grande partie recyclable. Grâce à son mélange de chaux aérienne et de chanvre, le béton de chanvre assure au bâtiment une isolation très performante ainsi qu'une inertie thermique qui permettent de faire des économies d'énergie. L'arche des petites bêtes bénéficie également d'une toiture végétalisée qui assure le drainage des eaux de pluie et favorise l'intégration paysagère. Ce toit permet également de créer un lien avec le sol via un corridor végétal constitué de plantes grimpantes, ce qui contribue à recomposer un écosystème local sur la zone de construction.

Ces deux bâtiments respectent donc les principes de développement durable, par le biais de l'éco-construction, puisqu'ils s’intègrent le plus respectueusement possible dans un milieu en utilisant un maximum de ressources naturelles et locales. De plus, nos bâtiments sont moins gourmands en consommation d'énergies pour le chauffage, l'eau et l'électricité.

Les gestes écologiques sont des actions du quotidien dans le but de protéger notre planète, Ces petits gestes sont très simples à effectuer, et ils ont un impact considérable s’ils sont pratiqués par le plus grand nombre.

Piles usagées

Le parc zoologique de Thoiry étant concerné par la problématique du développement durable, nous devons être vigilants quant aux déchets dangereux que nous pouvons émettre. Depuis 1991, les piles sont considérées comme déchets dangereux en Europe car elles contiennent des métaux lourds tels que le nickel, le mercure, le plomb, le zinc et le lithium qui sont toxiques et nocifs pour l'environnement.

Il est important de collecter les piles dans une poubelle spéciale afin qu'elles ne contaminent pas le reste des ordures ménagères et qu'elles puissent être recyclées de façon à respecter l'environnement. Le recyclage des piles est essentiel car il permet de préserver les matières premières qui entrent dans leur composition et de réutiliser ces matières pour faire d'autres objets comme par exemple de la robinetterie, des gouttières ou des rails de chemin de fer.

C'est pourquoi le parc zoologique de Thoiry a mis à disposition de ses employés et des visiteurs des points de collectes de piles usagées. Pour les employés, il y en a dans les locaux, quant aux visiteurs, ils peuvent déposer leurs piles usagées à la boutique où se trouve un récupérateur spécifique. Ainsi, elles seront recyclées par une entreprise agrée et elles ne pollueront pas l'environnement.

Compostage 

Dans le cadre d'un parcours éducatif lié à la problématique du développement durable, nous avons mis en place à l'entrée du parc à pieds un affichage concernant la pratique du compostage. C'est un procédé naturel qui transforme la matière organique en un produit ressemblant à de la terre appelée compost ou humus. La matière organique est décomposée dans la nature par des micro-organismes tels que les bactéries et les champignons qui la transforment en un élément simple dont s'alimentent les végétaux.

Au parc zoologique de Thoiry, nous utilisons les déchets de jardin (l'herbe des tontes et les feuilles mortes) afin de faire du compost. Ainsi, nous réduisons notre volume de déchets.

A la maison, vous pouvez y ajouter d'autres produits organiques tels que les restes alimentaires (épluchures de fruits et légumes, le marc de café et de thé, les coquilles de noix et de noisettes, etc.), les bouquets de fleurs et plantes fanés, la paille et le foin.

Le compost est ensuite réutilisé dans le parc afin de favoriser la croissance de nos plantes de façon naturelle et non-dangereuse pour l'environnement. En effet, le compost contient beaucoup de nutriments qui améliorent la croissance des végétaux ce qui permet d'éviter l'utilisation de produits fertilisants.

Paillage


Le parc zoologique de Thoiry est engagé dans une démarche de développement durable. C'est pourquoi il utilise des produits respectueux de l'environnement comme par exemple le paillage dans le cadre de son activité de jardinage.
C'est un produit écologique bénéfique aux plantes et au jardin qui se présente sous la forme d'une couche opaque autour des plantations.

Dans notre parc, nous utilisons un paillis organique composé de branchages et de bois. Ils sont, dans un premier temps, broyés puis dispersés aux pieds des plantations.
La technique du paillage nous permet de ne plus utiliser de produits chimiques pour entretenir nos jardins car le paillis fait office de désherbant et de fertilisant naturel. Il élimine la levée des mauvaises herbes et il favorise le développement des plantations.

Le paillage nous permet également de consommer moins d'eau en été car il évite l'évaporation de l'eau.

Récupération de l'eau de pluie

Dans le cadre de sa démarche de développement durable, le parc zoologique de Thoiy pratique les « éco-gestes », c'est-à-dire des actions visant à réduire les consommations d'énergies et les émissions de pollutions.Nous avons donc installé dans le parc un récupérateur d'eau de pluie. L'eau de pluie récupérée est utilisée pour le nettoyage des sanitaires se trouvant à côté de ce récupérateur. Ainsi, nous utilisons moins d'eau potable pour l'entretien de nos surfaces.

Mais l'eau de pluie peut également servir à arroser son jardin ou laver sa voiture. En réduisant nos consommations d'eau potable grâce au récupérateur d'eau de pluie, nous participons à la préservation des nappes phréatiques et des réserves d'eaux douces. De plus, l'eau de pluie étant plus douce et non-calcaire, nous n'avons plus besoin d'utiliser des produits d'entretien pour nettoyer les surfaces : l'eau des nappes phréatiques est donc préservée de ces produits qui sont bien souvent des polluants.

Les abeilles

Au parc zoologique de Thoiry, nous avons installé 16 ruches à l'arrière du parc. Depuis peu, nous en avons également installé 4 dans le parc afin de sensibiliser les visiteurs à la cause des abeilles. Ces dernières ont un rôle très important dans nos écosystèmes puisqu'elles sont actrices de la pollinisation, c'est-à-dire qu'elles permettent aux plantes de se reproduire et ainsi de garantir un habitat aux espèces animales. Cependant, depuis une dizaines d'années, les abeilles ont tendance à disparaître. Ceci est surtout du à la pollution par les pesticides, utilisés par les agriculteurs pour protéger leurs cultures des insectes. Mais cette mortalité est également due à ma présence d'espèces invasives comme le frelon asiatique qui tue les abeilles pour nourrir ses larves. Il est important de protéger les abeilles car sans elles, c'est tout notre écosystème qui se trouve en danger. C'est pourquoi il est nécessaire de leur offrir un habitat, comme nous le faisons à Thoiry, ou bien de favoriser leurs conditions de vie en jardinant sans leur nuire et en leur offrant de nombreuses fleurs à polliniser.

Au parc zoologique de Thoiry, nous avons installé 20 ruches dans le parc afin de participer à la survie des abeilles. Ces dernières sont primordiales à l'existence de l'écosystème puisqu'elles sont actrices de la pollinisation. Cependant, elles sont menacées depuis une dizaine d'années par les pesticides utilisés dans les champs et les jardins et les espèces invasives comme le frelon asiatique. Il est donc nécessaire de leur offrir un habitat, comme nous le faisons au parc zoologique de Thoiry ou bien de mettre à leur disposition de nombreuses fleurs à polliniser mais sans utiliser de pesticides pour les entretenir.

Eloigner les nuisibles

Dans notre jardin, nous avons souvent tendance à éliminer les insectes et plantes nuisibles à l'aide d'insecticides ou d’herbicides alors qu'ils sont importants pour l'écosystème. Ces produits sont dangereux pour notre santé (risque de cancers, maladies neurologiques, etc.) mais aussi pour l'environnement (pollution du sol, de l'eau, perte de la biodiversité, etc.). Il suffit donc de trouver les bonnes astuces pour les tenir éloigner.

Tout d'abord, il est préférable d'utiliser des produits respectueux de l'environnement pour s'occuper de son jardin. Au parc zoologique de Thoiry, nos équipes de jardiniers ont fabriqué un purin d'ortie naturel qui sert d'engrais naturel. Nous utilisons également des produits non-dangereux pour l'homme et l'environnement comme des insecticides naturels ou du pralin naturel. On peut aussi directement utiliser des plantes ou des herbes afin de repousser les insectes. Par exemple, pour tenir éloigner les fourmis, il faut créer une barrière de vinaigre, mettre des rondelles de citron ou tracer à la craie une ligne épaisse. Contre les mouches, il suffit de déposer des jardinières de basilic le long des fenêtres. Vous pouvez aussi utiliser de la menthe verte ou de la lavande pour éloigner les pucerons de vos rosiers ou encore utiliser du fenouil pour éloigner les limaces.

Nous avons tendance à éliminer les insectes et plantes indésirables, importants pour l'écosystème, à l'aide de produits chimiques dangereux pour la santé et l'environnement. Or, il existe des astuces pour les repousser naturellement. Par exemple au parc zoologique de Thoiry, nous utilisons des insecticides naturels et des engrais naturels comme le purin d'ortie. On peut aussi éloigner les insectes avec des plantes ou des herbes comme par exemple le citron pour repousser les moustiques et les fourmis, du basilic pour tenir éloigner les mouches, du fenouil contre les limaces et de la lavande ou de la menthe verte contre les pucerons.