Tamarin pinché

Parc à pied
Les animaux du parc à pied...
Galerie :  
En détail
Classe :  
mammifères
Ordre :  
primates
Famille :  
Callithricidés
Origine :  
Colombie
Longévité :  
23 ans en moyenne en captivité
Tamarin pinché
Saguinus oedipus

Classification  

Les tamarins pinchés font partie de la famille des callithricidés qui englobe les petits primates : tamarins et ouistitis. Leur particularité est d'avoir des pouces opposables uniquement aux pattes arrière. Contrairement aux autres singes du nouveau monde les callithricidés ont des griffes modifiées et non des ongles à part au pouce. Ils n'ont que 2 molaires de chaque côté de la mâchoire au lieu de 3. Et enfin ils donnent toujours naissance à des jumeaux.

Caractéristiques morphologiques  
  • Longueur du corps : 21 à 26 cm 
  • Poids : 260 à 400 g. 

Les tamarins pinchés sont très facilement reconnaissables parmi les autres tamarins : ils possèdent une sorte de crête blanche qui part du dessus du crâne, comprend la nuque et se termine au niveau des épaules. Leur visage ainsi que le contour des oreilles ne présentent presque pas de poils et leur peau est noire. Le ventre et les pattes sont blancs, le dos est brun, les flancs, la croupe et la queue sont plus roux.

Répartition géographique  

On trouve les tamarins pinchés au nord-est de la Colombie à des altitudes variant entre le niveau de la mer et 1500 m.

Habitat  

Les tamarins pinchés peuvent vivre dans les forêts humides au sud mais également dans les forêts plus sèches de feuillus au nord. Leur territoire s'étend en général sur 7 à 10 hectares.

Régime alimentaire  

Les tamarins pinchés ont un régime alimentaire omnivore : les insectes représentent 40% de leur alimentation et les fruits 38,4%. Ils se nourrissent également de gomme arabique à hauteur de 14,4%, en revanche leur mâchoire n'est pas adaptée à creuser des sillons dans les arbres, ils ne consomment que la gomme déjà disponible. Le reste de leur régime alimentaire se compose de nectar et de petits vertébrés comme les grenouille et les lézards.

Structure sociale  

Les tamarins pinchés vivent en groupe de 2 à 15 individus (2 à 8 le plus fréquemment). Ces groupes se composent généralement d'un couple reproducteur accompagnés de leurs jeunes et de subordonnés souvent apparentés. Ces subordonnés ont tendance à faire des allers et venues en dehors du territoire principal. Lorsqu'ils rencontrent un groupe inconnu, les tamarins pinchés défendent leur territoire sans contact physique, uniquement en exposant leur arrière-train et leurs parties génitales.

Reproduction  

Les tamarins pinchés sont monogames. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle à 18 mois(24 mois pour les mâles). Elles ont un œstrus d'une durée de 15 jours et donnent naissance à des jumeaux après 4 mois et demi de gestation. Ils ont un système de coopération très rare au sein de primates, il existe ce qu'on appelle des « helpers » qui vont aider à l'élevage des jeunes des autres. Cela permet d'augmenter considérablement le taux de survie des jeunes. De plus le mâle s'investit beaucoup dans l'élevage des petits, il aide la femelle à mettre bas et porte toujours les petits sauf durant la tétée.

Protection de l'espèce  

Les tamarins pinchés sont classés par l'UICN comme étant en danger critique d'extinction. En effet, leur habitat d'origine a été réduit de 75% ces dernières années pour la mise en place de pâturages et l'expansion des villes. Heureusement les tamarins pinchés sont protégés par la loi depuis 1969 en Colombie et ont été classés en annexe I de la CITES en 1974 (tout commerce international est donc interdit). Ils font l'objet d'un programme de conservation depuis 1987, Proyecto Titi. Ce programme étudie pour la première fois ces animaux à l'état sauvage. Il avait pour but premier d'étudier les stratégies de reproduction mais l'étude a très vite pris de l'ampleur : sensibilisation des populations, stratégies économiques alternatives mais également mise en place d'une agriculture raisonnée pour limiter les dégâts occasionnés. Par ailleurs les tamarins pinchés font l'objet d'un EEP : Programme d'Élevage Européen (optimisation et régulation de la reproduction en parc zoologique au niveau international).

Le saviez-vous ?  

Les tamarins pinchés ont une caractéristique très particulière, ils ont des vocalisations spécifiques selon la nourriture qu'ils trouvent. En effet ils ont des cris associés à leurs préférences alimentaires et peuvent ainsi s'avertir les uns les autres du type de ressources trouvé.