Muntjac de chine

Parc à pied
Les animaux du parc à pied...

++ Le Muntjac est aussi appelé cerf aboyeur en raison des cris qu'il émet en particulier lorsqu'un danger se présente

Galerie :  
En détail
Classe :  
mammifères
Ordre :  
Artiodactyles
Famille :  
Cervidés
Origine :  
Chine
Longévité :  
15 ans
Muntjac de chine
Muntiacus reevesi

Classification  

Le muntjac fait partie des artiodactyles. Ce sous-ordre regroupe les ongulés présentant un nombre de doigts pairs (2 ou 4)

Caractéristiques morphologiques  

Hauteur du corps : 45 cm au garrot
Poids : 11 à 28 kg

Les muntjacs possèdent un pelage couleur noisette, avec une petite queue noire à la base, et blanche en bas. Les mâles, comme tous les cervidés, portent des bois tandis que les femelles ont juste des petits boutons osseux à l'emplacement de ces bois.

Répartition géographique  

Le muntjac de Reeve se trouve plutôt au sud de la Chine, ainsi qu'à Taïwan. On le trouve également au Royaume-Uni, où il a été introduit.

Habitat  

Dans son milieu naturel, c'est-à-dire en Chine, on retrouve le muntjac dans les forêts subtropicales à végétation peu élevée où il trace des chemins. Il peut vivre à des altitudes très variées : entre 50 et 3500 mètres tant qu'il trouve des ruisseaux. En revanche, en Angleterre, les populations sauvages ne semblent pas avoir de préférence en ce qui concerne leur habitat : on les retrouve aussi bien dans des milieux à couvert végétal que dans des plaines dégagées ou même dans les zones urbaines.

Régime alimentaire  

Contrairement à la plupart des cervidés, le muntjac est omnivore. En effet, il peut se nourrir de bambous, de graines, d'écorces, de fruits et de feuillages comme tous les cervidés, mais également d'œufs, de charognes et même de petits mammifères et d'oiseaux qu'il chasse.

Structure sociale  

Le muntjac est une espèce solitaire et extrêmement territoriale. Les mâles se servent de leurs canines et de leurs bois lors des combats pour défendre leur territoire. Le territoire d'un mâle va englober le territoire de plusieurs femelles.

Reproduction  

Mâles et femelles ne se rencontrent que lors de la reproduction. Ils atteignent la maturité sexuelle à 8 mois environ et ont un cycle de reproduction tout au long de l'année en Chine; tandis que la saison de reproduction s'étale d'octobre à mars en Angleterre. Lorsqu'un mâle en rut repère une femelle en œstrus, il va émettre un son particulier qui va pousser la femelle à se coucher et à « miauler » en signe de soumission. Après 7 mois et demi, la femelle va donner naissance à 1 ou 2 petits qu'elle va allaiter pendant 2 mois et qui deviendront indépendants à 6 mois. Le mâle ne prend pas part dans l'élevage des jeunes, il repartira juste après la copulation, et lorsque la période de rut est finie, il perd alors ses bois.

Protection de l'espèce  

Le muntjac n'est pas une espèce en danger d'après l'UICN. L’espèce a une large répartition dans son habitat naturel. Sa chasse est donc autorisée, bien que contrôlée dans certaines régions. Il y a très peu de données quant à la situation exacte de l'espèce aujourd’hui, il serait nécessaire de récolter d'autres données afin de contrôler l'avancée des populations sauvages. En effet, son habitat a tendance à se réduire à cause des activités humaines (agriculture, urbanisation, …) et il reste largement chassé.

Le saviez-vous ?  

Le muntjac de Chine est un cervidé qui aboie. D'après des études scientifiques, cet aboiement serait émis lors des situations de stress : quand l'animal est chassé par un prédateur ou lorsqu'un individu rencontre un dominant. Il peut émettre d'autres vocalisations selon les situations, mais on retrouve chez cette espèce une communication surtout chimique, notamment grâce à une glande pré-orbitale.